Actualités

Mot du Président, Michel JORNOD

Quatre Ehpad dans la tourmente du Covid19, des équipes, une association au combat.

Odelia a été rapidement touché par la problématique du Covid-19. 

En effet, dès fin février, un foyer de contamination est apparu à la Balme de Sillingy à quelques kilomètres du Bosquet de la Mandallaz, un des Ehpad de l’association.

Le 27 février déjà, une réunion du personnel se tenait et envisageait les risques.

Dès le 2 mars au soir, nous fermions l’établissement du Bosquet de la Mandallaz au public, aux familles et aux amis.

Nous avons très vite organisé le cloisonnement entre unités au sein même de cet établissement qui a la particularité de compter 5 unités protégées accueillant des malades Alzheimer ou apparentés. 

Dans ces unités, le confinement en chambres est particulièrement difficile à mettre en œuvre car les résidents déambulent la plupart du temps.

Nous avons immédiatement partagé l’expérience de terrain de Sillingy dans nos trois autres Ehpad et mis en œuvre dans ces établissements les mêmes mesures de protection en tenant compte des particularités de chaque établissement.

Étant parmi les premiers touchés, notre établissement de Sillingy a bénéficié du soutien des pouvoirs publics (ARS et département) : nous avons obtenu début mars une dotation en masques.

La situation est devenue rapidement difficile, aggravée par les difficultés permanentes de recrutement sur la Haute Savoie : le 13 mars, le directeur annonce un décès, un résident hospitalisé, 13 cas suspects. Le personnel aussi est atteint par le Covid-19.

Devant l’aggravation de la situation, nous obtenons plusieurs aide-soignants et une psychologue envoyés en renfort par la Réserve Sanitaire.

Pour accompagner les résidents, l’équipe invente et organise des « animations couloirs » auxquelles les résidents participent de leur chambre, porte ouverte. On maintient les contacts résidents-familles avec l’aide de tablettes pour un face-à-face vidéo et via le téléphone.

La situation s’aggrave, plusieurs décès, on pense à une accalmie et tout recommence le dernier week-end du mois de mars. A ce jour, 18 décès à l’EHPAD Le Bosquet de la Mandallaz. Quelques membres du personnel sont revenus après arrêt, d’autres sont arrêtés, la Réserve Sanitaire est repartie… on tend vers un effectif en personnel réduit de moitié.

En Haute Savoie, malgré les mesures de confinement et les précautions dictées par l’expérience de Sillingy, l’Ehpad du Verger des Coudry rejoint la crise, 19 résidents sont décédés, 3 sont hospitalisés, 17 présentent des symptômes et sont isolés… 17 salariés sont arrêtés.

Tout au long de cette crise, nous essayons de faire front ensemble, salariés, cadres, directeurs, direction générale et conseil d’administration. Les deux Ehpad du Creusot et de Rothau semblent pour l’instant profiter du confinement. Partout, confinement par unité et mesures barrières sont appliquées rigoureusement. Partout, nous essayons de garder les valeurs humaines qui nous habitent.

A Sillingy, à Cervens, on tente de permettre aux familles de revoir (avec toutes les protections nécessaires et malgré la charge pour l’équipe qui doit accompagner) leurs proches mourants.

Au Creusot et à Rothau nous essayons de maintenir les liens familiaux à distance et tentons toutes formes d’animations en chambre.

Comme le disait un des membres du conseil d’administration, nos « héros », les membres du personnel, sont au combat et nous essayons de les accompagner de toutes les manières possibles.

Merci à eux.

Merci aussi aux députés, maires, conseils municipaux qui nous viennent en aide.

Merci à l’ARS qui a accompagné tant qu’elle a pu le faire. Merci aux mairies, aux locaux qui nous aident.

Michel JORNOD, Président du CA

0